Marie-Catherine Massé

Luthière, spécialisée dans les instruments du quatuor (violons, altos, violoncelles & contrebasses) & Violes de gambe.

Formations:

– Diplôme de Lutherie (DMA) – West Dean College (UK)

– Certificat de Lutherie – Bottega di Parma (IT)

Distinctions:

2019 – Prix du public pour la basse de viole d’après Lewis  à la Maison des Métiers d’Art de Pézenas

2013 – Rowan Armour-Brown Memorial Trust Foundation

2011 – Lauréate de la fondation de la vocation « Marcel Bleustein-Blanchet »

 

Membre de l’UNFI – Union Nationale de la Facture Instrumentale.

A propos

C’est à mon adolescence que j’ai découvert la lutherie en me rendant dans un atelier pour faire réviser le violon de mon grand père. Le bois, les copeaux , les outils et la personnalité du luthier ont su créer un déclic en moi. J’ai ainsi pu passer du temps dans divers ateliers à commencer à observer et à manipuler des outils. 

Suite à l’obtention de mon baccalauréat, j’ai rejoint l’école de la Bottega di Parma, en Italie, où j’ai commencé mon apprentissage pendant deux ans au cours desquels j’ai appris les bases du métier. Et cela doublement car nous travaillions à la fois en atelier et en autonomie, ce qui m’a laissé la liberté de me faire la main en construisant de nombreux instruments.

Je découvre, parallèlement, les instruments baroques, dont la viole de gambe qui m’a conduite en Angleterre, à West Dean College, où j’ai suivi une formation qui allie autant la lutherie que les recherches historiques.  J’aborde aussi l’archèterie, la sculpture, la restauration et la pratique instrumentale de la viole. 

A la fin de mes études, j’ai pu rejoindre des ateliers Londoniens pour faire de la restauration d’instruments tout en gardant une grande place pour la fabrication et en allant effectuer des stages auprès de luthiers. Ce métier est fait de recherches et de découvertes sans fin !

A mon retour en France, encouragée par des amis musiciens, j’ouvre mon atelier fin 2017 au cœur de Béziers. L’atelier se consacre à la fabrication des violons, altos et violoncelles et surtout aux violes de gambe tout en gardant une place pour la maintenance et les réparations. En février 2018, l’atelier s’agrandit!